Le Maire de la Ville a participé à l’atelier de l’AMICAAL/RDC

Le Maire de la ville de Kisangani, Dr. Guy Shilton BAENDO revient d’une mission à Kinshasa, la capitale de la RDCongo, où il a participé activement à l’atelier de lancement officiel de la “décentralisation de la lutte contre le VIH/Sida et rôle des autorités locales”. 

En effet, le vice-ministre de l’Intérieur, Zéphyrin Mungongo, a souligné, le samedi 30 novembre 2008, à l’hôtel Vénus à Kinshasa, le rôle des autorités locales des entités décentralisées dans la lutte contre le VIH/SIDA, à l’occasion de la tenue de cet atelier. Le vice-gouverneur du Kasaï Occidental, les maires et les bourgmestres de la RDC y ont participé.

 

M. Zéphyrin Munongo s’est félicité, au nom du Président de la République et du Premier ministre, président national du Programme national multisectoriel de lutte contre le SIDA, de l’implication des autres responsables des entités qui se sont engagées à la réduction de l’impact socio-économique du SIDA, dans le traitement du VIH/SIDA. 

Dans ce cadre, le vice-ministre de l’Intérieur a rappel é quela DCSRP avait érigé le SIDA en pilier autonome et transversal. Malgré tous les efforts consentis dans la lutte, cette pandémie continue à faire du chemin en RDC en laissant des victimes. 

Dans cette optique, il a invité les autorités locales à unir leurs forces à l’instar de l’intérêt suscité auprès de l’Alliance des maires et responsables locaux des entités décentralisées (AMICAALL/RDC). Pour conduire cette branche de AMICAAL/RDC, le choix des responsables locaux des entités décentralisées a été porté au Dr. Guy Shilton BAENDO, Maire de la ville de Kisangani. 

Pour Zéphyrin Mungongo, cet atelier constitue un début d’un long processus de la mise en œuvre de cette lutte qui exige la participation des autorités locales comme opérateurs actifs. 

Au cours de cet atelier de deux jours, il s’est agi d’expliquer aux participants venus des différentes provinces du pays les stratégies nationales de lutte et les rôles attendus des autorités locales. L’objectif spécifique était d’expliquer aux participants la décentralisation de lutte contre le VIH/SIDA à travers le partage de l’expérience, de même que le cadre stratégique de l’approche décentralisée de lutte contre le VIH/SIDA à travers l’AMICAALL. 

Rappelons que des maires et responsables municipaux d’Afrique, réunis le 9 décembre 1997 à Abidjan (Côte d’Ivoire), à l’occasion de la 10ème Conférence internationale sur les MST/SIDA en Afrique, avaient adopté la déclaration suivante, dite Déclaration d’Abidjan, par laquelle ils se sont convenus de : – viser à réduire l’impact socio-économique du VIH/SIDA dans nos communes et nos villes par la mise en œuvre effective des mesures tendant à réduire la transmission du VIH ; – promouvoir et coordonner les approches multi-sectorielles locales et prévention et de prise en charge des personnes infectées et affectées ; – participer à la mobilisation des moyens financiers et humains nécessaires à la mise en œuvre des stratégies locales ; – assurer la participation active des personnes touchées par l’épidémie, à la définition et à la mise en œuvre des stratégies locales ; – renforcer la solidarité entre nos communes et villes et développer un partenariat effectif avec les acteurs nationaux et internationaux, publics et privés. 

Pour ce faire, ils s’étaient engagés à mettre en œuvre des stratégies tendant à : – inscrire la recherche de solutions à l’épidémie du VIH/SIDA parmi les priorités de nos politiques municipales ; – associer effectivement nos citoyens à la conception, à l’élaboration de plans d’action et à la mise en œuvre des stratégies locales ; – doter nos communes et nos villes d’infrastructures nécessaires, et renforcer leurs capacités d’intervention ; – garantir la transparence et la gestion démocratique des programmes ; – créer une alliance des maires et responsables municipaux pour optimaliser l’engagement, la participation, le leadership, les compétences et l’expérience au niveau local face aux défis de l’épidémie en Afrique.    

Laisser un commentaire

Me Olicier PIERICHE |
Hélioparc, une bien sale hi... |
Point d'union des algériens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lianejuridique
| revolutionblogger
| Non à la fermeture du CREPS...