• Accueil
  • > Activités du Maire
  • > Lundi des droits de l’Homme : un cadre de concertation Autorités locales – Ong de droits de l’Homme vient de naître

Lundi des droits de l’Homme : un cadre de concertation Autorités locales – Ong de droits de l’Homme vient de naître

Le Maire de la ville et la représentante de la section des DH de la MONUC

Le Maire de la Ville de Kisangani, le Docteur Guy Shilton Baendo Tofuli, a procédé, le lundi 5 avril 2010, à la mise en place du Cadre de concertation entre les Autorités locales et les Organisations de la Société civile œuvrant dans le domaine de la promotion et de la défense des droits de l’Homme. 

La cérémonie a eu lieu dans la salle de réunions de la Mairie, en présence de membres du Comité Urbain de Sécurité, de la Représentante du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’Homme et de responsables des ONGs des droits de l’Homme.

 

A cette occasion, le Maire de la Ville, après avoir souligné que les Autorités politico-administratives, celles de l’armée, de la police et des services spécialisés ainsi que les autorités judiciaires d’une part et les ONGs des droits de l’Homme d’autre part, ont en commun la recherche du bien de tous, a demandé par conséquent à tous ces acteurs d’unir leurs efforts et de travailler en collaboration en vue de trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans le domaine des droits de l’Homme à Kisangani. 

Le cadre de concertation mis en place leur permettra de réfléchir, de définir des stratégies et de formuler des recommandations tendant à améliorer la situation des droits de l’Homme dans la Ville de Kisangani. 

A cette même occasion, les ONG de défense des droits de l’Homme et les Autorités locales  ont convenu de doter le cadre d’une structure de coordination et de se retrouver le 1er lundi de chaque mois. 

La situation sécuritaire dans la ville de Kisangani, l’administration de la justice, l’hygiène et l’assainissement dans la ville, de même que la situation de la perception des taxes dans la ville de Kisangani ont, par ailleurs, fait l’objet d’une communication des ONG de défense des droits de l’Homme. 

Le Maire de la Ville, en réponse aux préoccupations formulées, a mis en exergue les efforts fournis par les Autorités pour répondre aux attentes de la population en matière de sécurisation et de protection des droits humains. Il a demandé aux ONGs œuvrant dans ce domaine de ne pas se limiter à la dénonciation mais aussi de sensibiliser la population sur ses devoirs en matière du respect des biens publics, de l’assainissement du milieu et dur respect des lois et règlements entre autres.

Photo de famille entre le Maire de la Ville, la représente de la section des droits humains MONUC et représentants des ONGs

Laisser un commentaire

Me Olicier PIERICHE |
Hélioparc, une bien sale hi... |
Point d'union des algériens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lianejuridique
| revolutionblogger
| Non à la fermeture du CREPS...